Share
Débuter comme indépendant

Lire plus tard ?

Créer sa propre entreprise

Vous aimeriez vous lancer en tant qu’indépendant et avez déjà une idée d’activité derrière la tête ? Découvrez ici toutes les démarches à accomplir en vue d’un démarrage réussi.

Créer sa propre entreprise

Créez votre entreprise en quatre étapes

Allez-vous plutôt opter pour une entreprise individuelle ou une société ? Afin de vous décider, vous devez bien entendu savoir ce qui les différencie.

Une entreprise individuelle est créée par une seule personne. Il n’existe pas de distinction claire entre le fondateur et l’entreprise proprement dite. Par conséquent, dans le cas d’une entreprise individuelle, il n’y a pas non plus de séparation claire entre le patrimoine privé et celui de l’entreprise. Tout ce que vous gagnez grâce à votre entreprise individuelle fait partie de votre patrimoine privé et inversement.

La création d’une entreprise individuelle présente de multiples avantages :

  • L’administration est réduite.
  • Il n’y a pas de capital minimum à souscrire.
  • Les procédures de création et de gestion sont simplifiées.

 

Exemple : Pierre crée son entreprise individuelle en janvier et réalise au cours de ce mois un bénéfice de 2 200 euros. Ce montant représente aussi son salaire pour le mois.

Découvrez ici les principaux avantages et inconvénients inhérents au statut d’entreprise individuelle.

 

Dans le cas d’une société, il existe une distinction claire entre le fondateur de l’entreprise et cette dernière. Il se peut donc tout à fait que le fondateur et le gérant soient deux personnes différentes. Une société peut être créée par une ou plusieurs personnes et a pour but l’exercice d’une ou de plusieurs activités générant un avantage patrimonial (capital) direct ou indirect.

La formation en société présente aussi des avantages :

  • Votre patrimoine personnel est séparé de votre entreprise.
  • Vous payez moins d’impôts.

 

Exemple : Thomas et Tom créent conjointement une société et réalisent 2 400 euros de bénéfices. Cette somme appartient officiellement à la société. Ils peuvent donc uniquement l’utiliser pour couvrir des coûts engagés par l’entreprise, et non pas pour leurs dépenses personnelles.

Il existe différents types de sociétés en Belgique. Depuis le 1er mai 2019, vous avez le choix parmi les formes suivantes :

 

Découvrez ici les principales différences entre toutes ces formes de sociétés et déterminez celle qui convient le mieux à votre situation et à votre activité.

 

2. Choisissez votre statut en tant qu’indépendant

Lorsque vous vous lancez en tant qu’indépendant, vous devez d’abord décider si vous exercerez votre activité à temps plein ou pas. Vous devez autrement dit faire un choix entre le statut d'indépendant à titre principal ou complémentaire.

Un indépendant à titre complémentaire travaille au moins à mi-temps en tant que salarié en marge de son activité indépendante, et preste un minimum de 235 heures par trimestre.

Si vous optez pour le statut d’indépendant à titre principal, vous ne travaillez plus (en partie) comme salarié et consacrez 100 % de votre temps de travail à votre activité indépendante.

Consultez ici les principales différences et les conditions importantes relatives à chaque statut.

 

3. Inscrivez votre entreprise auprès de la BCE

L’inscription de votre entreprise à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) constitue une étape indispensable. Cette base de données recense en effet toutes les entreprises actives dans notre pays. Pas très envie de vous charger de cette formalité ? Contactez votre guichet d’entreprises qui se fera un plaisir d’effectuer l’inscription pour vous. Ce sera aussi l’occasion de parcourir avec lui les formalités administratives à ne pas oublier.

 

4. Affiliez-vous à une caisse d’assurances sociales

Si vous souhaitez vous lancer comme indépendant, vous devez vous affilier à une caisse d’assurances sociales. Ce principe est valable pour tous les indépendants, quelle que soit la taille de leur entreprise ou le montant de leurs revenus. La caisse d’assurances sociales s’occupe de la perception de vos cotisations sociales de manière à vous constituer des droits sociaux (par exemple, allocations familiales, assurance maladie, congé de naissance).

 

 

Préparatifs au démarrage de votre entreprise

Outre les obligations administratives à accomplir avant le lancement de votre activité, vous pouvez prendre diverses initiatives en vue de garantir un bon démarrage et de contrôler la viabilité de votre projet. Vous pouvez notamment vous offrir les services d’un comptable, établir un plan d’affaires ou solliciter les conseils d’un consultant.

 

Trouvez-vous un bon comptable

En tant qu’indépendant, vous avez l’obligation de tenir une comptabilité en bonne et due forme. Il est également essentiel de disposer d’une vue d’ensemble de la situation financière de votre entreprise. En théorie, vous pouvez tenir votre comptabilité vous-même, mais bon nombre d’entrepreneurs préfèrent confier cette tâche à un comptable ou expert-comptable.

L’aide d’un comptable présente tout un tas d’avantages :

  • Elle vous fait gagner beaucoup de temps.
  • Vous bénéficiez de conseils professionnels quant à la faisabilité de votre projet d’entreprise.
  • Vous êtes absolument certain de l’exactitude de votre comptabilité.
  • Vous recevez des conseils sur mesure à propos de votre entreprise et de sa comptabilité (structure, forme juridique, et cetera).
  • Les frais de comptabilité sont 100 % déductibles fiscalement en tant que frais professionnels.
  • Vous bénéficiez de conseils et d’un accompagnement lors d’un éventuel changement de statut d’entreprise individuelle à société.

Il va de soi que votre comptable doit être digne de confiance. Lisez ici quelques conseils sur la manière de trouver un bon comptable, sur les services que vous êtes en droit d’en attendre et sur ce qu’il vous en coûtera exactement.

 

Contrôlez la viabilité de votre projet

Votre projet d’entreprise est viable s’il génère (à terme) un chiffre d’affaires suffisant pour couvrir l’ensemble de vos frais et vous permettre de commencer à faire des bénéfices. La faisabilité du projet dépend de facteurs internes et externes :

  • Faisabilité interne : êtes-vous à même de réaliser un chiffre d’affaires suffisant au moyen de votre équipe actuelle, des heures de travail prévues et de votre emplacement ?
  • Faisabilité externe : existe-t-il un marché pour votre produit/service ?

Afin d’analyser cette faisabilité, il est important de conduire une analyse de marché. Celle-ci décrit votre groupe cible et ses besoins. Vous pouvez par ailleurs déterminer l’intérêt de ce groupe cible pour votre produit ou service par le biais d’une étude de marché ou de consultations individuelles.

Il peut également être intéressant de réaliser une analyse concurrentielle. Qui sont vos principaux concurrents sur le marché et quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ? Que proposent-ils et comment pouvez-vous vous démarquer ? Votre idée a moins de chances de succès sur un marché saturé que sur un marché où les acteurs sont moins nombreux.

 

Rédigez un plan d’affaires

Si vous souhaitez devenir entrepreneur et concrétiser votre projet, mieux vaut commencer par rédiger un plan d’affaires. Ce plan vous aidera à préciser vos objectifs, vos besoins et les modalités de financement.

Un tel plan d’affaires reste intéressant même après le démarrage de votre activité en guise de document de référence pour vous permettre de contrôler les résultats et la réalisation, ou non, de vos objectifs. Nous vous conseillons vivement de consulter annuellement votre plan d’affaires et, le cas échéant, de l’ajuster, en particulier les premières années.

Un plan d’affaires solide, comportant des objectifs réalistes et atteignables, ne vous permet pas seulement d’évaluer la viabilité de votre entreprise, mais peut aussi vous aider à gagner la confiance d’éventuels partenaires ou investisseurs (dont les banques).

Le plan financier constitue par conséquent un volet crucial de votre plan d’affaires. Vous y décrivez les aspects financiers de votre entreprise : à quel point votre entreprise est-elle rentable et vos projets sont-ils réalisables d’un point de vue financier ? Si vous voulez fonder une société, un plan financier est même obligatoire.

Lisez ici comment rédiger un bon plan d’affaires.

 

Vous pouvez aussi tester la qualité de votre plan d’affaires à l’aide du Business Model Canvas (BMC). Cet outil vous donne une vue d’ensemble de la structure de votre entreprise :

  • Qui sont mes partenaires ?
  • Quelles sont mes activités principales ?
  • Quels sont les principaux coûts ?
  • Qui est mon groupe cible ?
  • Quels sont les canaux de distribution utilisés ?
  • Et cetera.

Consultez ici quelques exemples complétés de Business Model Canvas ou téléchargez le modèle pour créer votre propre plan.

 

Faites-vous conseiller

Tout indépendant débutant a intérêt à créer un bon réseau d’entrepreneurs. Vous pourrez notamment solliciter leurs conseils sur la manière de bien gérer votre démarrage, de trouver des fournisseurs fiables ou encore de partir à la conquête de clients potentiels. Découvrez ici tous les avantages du réseautage et la meilleure façon de le pratiquer.

En plus de vous constituer un réseau d’entrepreneurs, il peut être utile de discuter avec un consultant. Celui-ci dispose d’une vaste expérience de l’accompagnement de starters et est idéalement placé pour juger la faisabilité de votre projet.

Vous pourrez vous entretenir avec lui de questions essentielles et évaluer vos chances de succès en tant que starter. Vous passerez aussi votre plan d’affaires en revue ensemble, ou le rédigerez avec son aide.

Bref, vous bénéficiez de conseils inestimables en vue de réussir le lancement de votre activité.

 

Mettez toutes les chances de votre côté

En tant qu’indépendant débutant, mieux vaut être sûr de votre coup. Voici d’ores et déjà quelques clés de réussite :

  • Préparez-vous soigneusement : comptez en moyenne une année de préparation.
  • Choisissez une activité dans laquelle vous excellez et que vous aimez. Suivez vos passions !
  • Rédigez un plan d’affaires et un plan financier: ils vous aideront à transposer votre rêve en plan d’action concret.
  • Préparez-vous à travailler d'arrache-pied : la moitié des indépendants travaillent 60 heures par semaine. Mais ce dur labeur est à leurs yeux plein de sens et suscitent leur fierté.

Lisez ici comment transformer votre entreprise en véritable réussite.

 

Vous rêvez de créer votre entreprise ?

Téléchargez le guide starter
Par Maximiliaan Engelen
01 juin 2020

Lire plus tard ?

Cet article vous intéresse, mais vous n’avez pas le temps de le lire maintenant ?
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous, et nous vous enverrons un lien pratique qui vous permettra de le retrouver rapidement.
Nous vous envoyons uniquement le lien, pas de spam.