Share
Business plan

Lire plus tard ?

Créez votre entreprise en connaissance de cause : établissez un plan financier !

Dans le cadre de la création d’une entreprise, l’élaboration d’un plan financier constitue un élément essentiel du business plan. Le plan financier vous donne, à vous et aux éventuels investisseurs, une vue d’ensemble de la future situation financière de votre entreprise, ce qui vous évitera les surprises désagréables. Par ailleurs, il vous permettra de vous montrer plus ferme lors des négociations avec de potentiels prêteurs externes.

établissez un plan financier

Qu’est-ce qu’un plan financier ?

Un plan financier est la dernière partie d’un business plan et répond notamment aux questions suivantes :

  • De combien d’argent ai-je besoin pour concrétiser mes idées ?
  • Quels revenus mon activité va-t-elle générer ?
  • Comment puis-je estimer le chiffre d’affaires que je vais réaliser ? Que me restera-t-il à la fin ? …

Il est possible que vous deviez adapter votre idée si votre projet initial n’est pas réalisable.

Les informations que vous retirerez de votre plan financier vous seront particulièrement utiles, à vous, mais aussi aux parties externes. Un plan financier qui repose sur des bases solides renforcera votre position lors des négociations avec des investisseurs potentiels.

Comme pour le reste de votre business plan, vous devrez régulièrement revenir sur certaines étapes et décisions. Veillez à être le plus réaliste possible et envisagez toujours deux scénarios : le meilleur – où tout se déroule comme prévu – et le pire – où rien ne va.

Les 4 parties du plan financier

Votre plan financier se compose de différentes parties :

  • un plan d’investissement, qui répertorie vos frais ;
  • un plan de financement, qui explique comment vous allez financer cet investissement ;
  • une analyse de rentabilité, qui définit le seuil de rentabilité et le point mort, et donc le chiffre d’affaires à partir duquel vous allez réaliser des bénéfices ;
  • un plan de liquidité, qui détaille votre situation de trésorerie mensuelle.

Comment établir un plan d’investissement ?

Votre plan d’investissement vous fournit une vue d’ensemble claire de toutes les dépenses que vous effectuez afin de lancer votre activité. Il s’agit des coûts que vous aurez avant que votre premier client ne fasse appel à vous et ne vous paie, comme les frais d’achat ou de location d’un immeuble, son aménagement, l’acquisition de machines... Tout consiste à estimer ces investissements de la manière la plus complète et exacte possible.

Pour identifier vos coûts d’investissement, vous devrez distinguer les actifs fixes, les actifs réalisables et les actifs disponibles.

  • Les actifs fixes sont les investissements que l’entreprise conserve pendant une longue période de temps et qui ne peuvent pas facilement être convertis en liquidités. Ce sont les moyens dont vous avez besoin pour lancer votre activité (achat d’un bâtiment ou d’une voiture de société, frais de notaires...).
  • Les actifs réalisables sont tous les investissements qui peuvent être convertis en liquidités à court terme (dans l’année). Il peut s’agir des stocks de marchandises ou de matières premières que vous avez constitués, d’un report de paiement accordé à certains clients...
  • Les actifs disponibles sont les actifs dont vous disposez en permanence, à la banque, sur un livre de caisse ou un carnet d’épargne. C’est ce que l’on appelle également le capital d’exploitation.

Comment établir un plan de financement ?

Le plan de financement présente la manière dont vous allez financer tous vos investissements. Le montant total du plan d’investissement est donc identique au montant total du plan de financement. S’il y a une différence, cela signifie que vous n’êtes pas en mesure de financer certains investissements.

Le fait que le montant du financement soit identique à celui de vos investissements ne veut pas nécessairement dire que votre entreprise est financièrement saine. Pour vérifier que votre plan de financement est effectivement sain, vous devez effectuer des prévisions de liquidités. Celles-ci vous permettront d’évaluer les déficits et excédents mensuels de moyens financiers immédiatement disponibles. Nous y reviendrons plus tard dans ce chapitre.

Pour financer vos investissements, vous devrez utiliser à la fois des fonds propres et des moyens extérieurs (empruntés). Vos fonds propres sont essentiels. Si vous pouvez mobiliser suffisamment de fonds propres, vous devrez moins emprunter et occuperez une position plus forte. Commencez par déterminer le montant des moyens que vous pouvez investir vous-même dans votre entreprise.

Quand atteignez-vous un seuil de rentabilité réalisable dans la pratique ?

Il est à présent temps de calculer le chiffre d’affaires que votre entreprise doit réaliser afin de couvrir tous ses frais. Pour cela, vous pouvez effectuer une analyse de rentabilité. Le seuil de rentabilité correspond au chiffre d’affaires avec lequel vous ne subissez pas de perte, mais ne réalisez aucun bénéfice. Les recettes suffisent donc tout juste à couvrir les coûts fixes et variables. Si vous ne dépassez pas ce seuil, cela signifie que votre entreprise sera déficitaire. Vous devrez dans ce cas revoir votre projet. Inversement, si vous êtes au-dessus de ce point d’équilibre, votre entreprise sera bénéficiaire.

Pour calculer le seuil de rentabilité, vous avez besoin des informations suivantes :

  • Les coûts fixes totaux sont les frais qui ne dépendent pas du chiffre d’affaires et restent donc identiques lorsque la production ou les recettes évoluent. Ils restent donc relativement constants, quel que soit le volume que vous produisiez. Il s’agit par exemple des frais de loyer, de chauffage, d’assurance, etc.
  • Les coûts variables dépendent en revanche du chiffre d’affaires et varieront donc en fonction du volume des recettes et de production. Autrement dit, si votre chiffre d’affaires augmente, vos coûts variables feront de même. Si vous exprimez vos coûts variables en pourcentage de votre chiffre d’affaires, vous pourrez facilement vous faire une idée de ce qu’ils représentent par rapport à vos recettes estimées.
  • La marge de contribution est la contribution exprimée en pourcentage du chiffre d’affaires. La contribution (chiffre d’affaires – coûts variables) montre quelle partie du chiffre d’affaires est consacrée aux coûts fixes et aux bénéfices. Vous devrez, dans le cadre du lancement de votre entreprise, procéder à une estimation du chiffre d’affaires et des coûts variables attendus.

Seuil de rentabilité = coûts fixes divisés par la marge de contribution.

L’analyse de rentabilité vous permet de calculer le chiffre d’affaires que doit réaliser votre entreprise pour rentrer au moins dans ses frais et être bénéficiaire. Mais ce chiffre d’affaires est-il réaliste et réalisable ? Existe-t-il un marché suffisamment grand où proposer vos services et/ou produits ?

Exemple : à quel point vos projets sont-ils réalistes ? En tant que consultant indépendant, vous travaillez 10 heures par jour. Sur cette journée, vous rendez non seulement visite à vos clients, mais vous consacrez aussi du temps aux formalités administratives, à la comptabilité, etc. Si vous tablez sur 8 heures facturables par jour et 250 jours de travail par an, vous arrivez à un total de 2000 heures. Imaginez que vous décidiez de facturer 35 euros de l’heure. Votre chiffre d’affaires s’élèvera alors à 70 000 euros. Bien que cet objectif semble réalisable en théorie, il ne le sera pas forcément en pratique. Vous devrez en effet conclure suffisamment de contrats pour pouvoir facturer ces 2000 heures.

 

Comment établir un plan de liquidité ?

Même si votre entreprise est bénéficiaire en fin d’exercice, il se peut que vous deviez faire face à un manque de liquidités en cours d’année. Vos rentrées et vos dépenses ne seront pas réparties de manière uniforme sur toute l’année. Vous connaîtrez sans doute des périodes où vous toucherez beaucoup d’argent, mais aussi d’autres moments où vous dépenserez plus que ce que vous ne gagnez.

Un plan de liquidité vous permet d’avoir chaque mois une vue d’ensemble claire de vos liquidités, et donc de vos revenus et dépenses mensuels. Vous pourrez alors voir de combien d’argent vous avez besoin pour couvrir tous vos coûts. Il est préférable de ventiler toutes ces données financières par mois, surtout votre chiffre d’affaires et vos coûts variables. Si vous avez déjà établi un plan de liquidité, vous pourrez voir quelles sont les années où vous avez le plus manqué de liquidités. Vous pouvez financer les déficits éventuels à l’aide d’un emprunt à court terme, comme un crédit de caisse. Mais attention ! Ce genre de ligne de crédit est chère, et ne doit pas représenter un pourcentage trop important de l’investissement total, au risque de mettre en péril la santé de votre entreprise.  Ne prenez donc pas de décision hâtive.

Voyez à quel moment et à quel niveau sont survenus ces déficits, et identifiez-en les causes. Il se peut que vous ayez réparti d’importantes dépenses sur un an alors que vous auriez pu le faire sur deux années, ou que vous ayez prévu trop peu de liquidités.

Est-il obligatoire d’établir un plan financier ?

Non, mais c’est vivement conseillé. Pour les sociétés comme une SA, une SPRL, une SPRL Starter ou une SCRL, un plan financier est toujours obligatoire. Lors de l’établissement d’une société à responsabilité limitée, vous devrez déposer ce document chez un notaire. Si vous faites faillite dans les 3 ans qui suivent la création de l’entreprise, les autorités pourront demander à votre notaire de leur fournir votre plan financier. S’il s’avère que vous n’aviez pas prévu suffisamment de capital de départ, vous pourrez, vous et vos associés éventuels, être tenu(s) solidairement responsable(s). Au pire des cas, votre patrimoine privé pourra même être mobilisé afin d’acquitter les dettes en souffrance.

Créez votre entreprise en connaissance de cause

Téléchargez votre guide starter !
Florence Van Coillie
Par Florence Van Coillie
08 avril 2019

Lire plus tard ?

Cet article vous intéresse, mais vous n’avez pas le temps de le lire maintenant ?
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous, et nous vous enverrons un lien pratique qui vous permettra de le retrouver rapidement.
Nous vous envoyons uniquement le lien, pas de spam.