Share
Premier collaborateur

Lire plus tard ?

Mon entreprise va-t-elle poursuivre sa croissance ?

Vous avez lancé votre entreprise il y a quelque temps et tout se passe à merveille. Vous envisagez d'ailleurs d'engager un premier collaborateur, ou peut-être l'avez-vous déjà fait. Votre entreprise se développe, mais une question se pose : va-t-elle poursuivre sa croissance ? Et comment y veiller ?

Groeien

Une croissance durable

Lorsque vous plantez une graine, vous contentez-vous d'attendre ? Il y a alors peu de chances que vous récoltiez de savoureuses tomates ou aubergines. Que faites-vous plutôt ? Eh bien, vous consacrez du temps et de l'énergie à votre potager et vous veillez à ce que vos plants ne manquent de rien : de la lumière, de l'eau, des nutriments supplémentaires, etc.

Il en va de même pour votre entreprise. Si vous voulez vous développer et poursuivre sur cette lancée, vous devez agir intelligemment :

  • Prospérer est une question de mentalité : il faut oser et s'accrocher.
  • Prospérer est une bonne chose, mais pas aux dépens des besoins de vos clients : veillez à ce qu'ils restent au centre de vos priorités, c'est ainsi que vous créerez une valeur ajoutée.
  • Sachez pourquoi vous voulez prospérer, vers où vous voulez aller et comment vous comptez vous y prendre.

En évoluant, votre entreprise se consolidera, ce qui vous donnera davantage de certitudes quant à son avenir. Si vous vous développez correctement, vous disposerez en principe également de plus de ressources, lesquelles peuvent à nouveau être investies dans votre entreprise. Cela vous permettra de vous distinguer encore plus de vos concurrents et de mieux répondre aux besoins de vos clients.

 

Un pronostic sur papier

Lors de la création de votre entreprise, vous avez établi un plan financier. Il est intéressant d'en refaire un à chaque fois que vous embauchez un travailleur. De cette manière, vous couchez un pronostic sur papier pour la période à venir. Examinez les possibilités de croissance qui s'offrent à vous.

 

  • Penchez-vous sur votre trésorerie et optimisez-la si nécessaire.
  • Tenez compte des circonstances imprévues.
  • Déterminez si le moment est venu de transformer votre entreprise unipersonnelle en société.
  • Investissez dans du personnel supplémentaire.
  • Louez ou faites l'acquisition d'un (plus grand) bâtiment.
  • Faites connaître votre entreprise au grand public (marketing, réseaux sociaux...).

Conseil : impliquez votre comptable !

Vous ne pourrez bien entendu jamais être sûr à 100 %. Diriger une entreprise est toujours un défi et les risques dépendent souvent du secteur dans lequel vous opérez. Vos concurrents sont-ils nombreux ? Votre service est-il très prisé ?

 

Deux exemples concrets

Imaginez que vous soyez un menuisier croulant sous le travail. Votre planning est rempli pour les six prochains mois. Vous peinez à mener votre travail à bien et décidez donc d'engager quelqu'un pour vous donner un coup de main. Cela vous permet dans le même temps d'accepter plus de travail. De cette manière, votre activité ne stagne pas : elle se développe en une entreprise florissante. Dans le cas présent, avoir engagé un travailleur constitue un risque assez limité. La demande de menuisiers compétents est en outre importante.

Autre exemple : vous avez une entreprise de restauration. Avec le printemps et l'été qui approchent, les mariages, communions et fêtes de naissance vont se multiplier. Vous devrez bientôt assurer cinq gros événements sur peu de temps. Les semaines et mois à venir s'annoncent donc intenses, mais vous savez aussi qu'en automne et en hiver, les fêtes de ce genre sont moins courantes. Voilà pourquoi vous décidez d'engager du personnel uniquement sur une base temporaire. Un travailleur occasionnel ou un étudiant jobiste vous aidera durant les périodes chargées. Vous ne devez ainsi pas assumer le coût d'un employé lorsque la charge de travail diminue. Embaucher un collaborateur à temps plein représenterait, dans le cas présent, un risque trop important pour votre entreprise : vous devrez le payer même si les rentrées d'argent sont peu nombreuses.

 

Prospérer, c'est...

Les exemples ci-dessus montrent clairement que le concept de croissance est différent pour chaque entreprise. Engager un collaborateur permet au menuisier débordé de respirer un peu. Il ne doit ainsi pas refuser de projets ou de clients et le service reste identique.

Dans le deuxième scénario, vous remarquez que l'incertitude est plus grande en raison des pics et des baisses au niveau des demandes, ce qui est propre au secteur. Mais lorsque les demandes arrivent, c'est en nombre. Un travailleur temporaire est la solution idéale pour faire face à ces pics et satisfaire vos clients. De cette manière, vous pouvez aussi surmonter plus facilement les périodes creuses. La croissance n'est évidemment pas immédiate, c'est un processus qui demande du temps. Faire prospérer une entreprise s'accompagne également de difficultés.

Engager un premier collaborateur : puis-je me le permettre ?

Voici ce que cela coûte
Par Martijn Vanhinsberg
08 novembre 2019

Lire plus tard ?

Cet article vous intéresse, mais vous n’avez pas le temps de le lire maintenant ?
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous, et nous vous enverrons un lien pratique qui vous permettra de le retrouver rapidement.
Nous vous envoyons uniquement le lien, pas de spam.