Share
Marketing et sales

En tant qu'indépendant, comment bien choisir sa publicité extérieure ?

La publicité extérieure sur votre façade rappelle aux passants, à toute heure de la journée, l’existence de votre entreprise ainsi que des produits et services que vous proposez. Il s’agit donc d'une promotion importante et permanente de vos activités, à laquelle il vaut mieux être attentif dès le départ. Avant de rêver de créativité, attardez-vous sur certains aspects pratiques essentiels.

 

Pensez aux autorisations et à la réglementation en matière d’aménagement du territoire...

Souvent, les entrepreneurs ne pensent qu’en toute dernière minute, juste avant l’ouverture de leur commerce, à la publicité extérieure. Le résultat risque d’être catastrophique, d'une part parce que la réglementation en matière d’aménagement du territoire n’est pas respectée et d’autre part, parce que la publicité extérieure risque de passer totalement à côté de son objectif de visibilité. Et si vous pensiez pouvoir placer comme bon vous semble une enseigne ou une publicité lumineuse sur votre façade, oubliez cette idée...

 

…aux règlements communaux d'urbanisme

Via les règlements communaux d’urbanisme, les communes peuvent déroger à la réglementation wallonne en vigueur. Ainsi, une commune peut imposer l'obtention d’un permis ou, à tout le moins, une obligation de déclaration pour des installations publicitaires sur son territoire qui, selon la réglementation wallonne, sont dispensées de permis. Pour savoir précisément si vous avez besoin d’un permis d'urbanisme ou non, il vaut donc mieux vous adresser directement au fonctionnaire communal en charge de l'urbanisme dans votre commune. Comme le délai entre la demande d’un permis et son octroi ou refus peut aller jusqu'à 3 mois, vous avez tout intérêt, dès l’introduction de votre demande de permis d'urbanisme, à recueillir immédiatement toutes les informations sur les enseignes publicitaires et à demander les autorisations éventuelles.

Tous les formulaires sont disponibles en ligne. Si vous vous posez des questions ou si vous avez besoin d’éclaircissement sur la procédure, contactez votre architecte, la société qui vous a fourni votre enseigne publicitaire ou le service technique de votre commune.

 

…à la taxe communale sur les enseignes publicitaires

La plupart des communes réclament une taxe sur les enseignes publicitaires. Certaines distinguent les enseignes que vous placez sur votre propre terrain ou bâtiment et celles que vous placez sur le terrain ou l'immeuble d’un tiers. Cette taxe est en principe annuelle, mais les communes sont libres de fixer la périodicité qui leur convient : semestrielle, trimestrielle...  Les tarifs peuvent également varier d'une commune à l’autre. Vous voulez savoir si votre commune prélève une taxe sur la publicité extérieure et à combien cette taxe s’élève précisément ? Adressez-vous au service technique de votre commune.

 

… et à l’assurance contre les accidents

Les panneaux pour façade, banderoles et autres stop-trottoirs sont conçus et fixés de manière à résister à toutes les conditions météorologiques. En théorie du moins et, fort heureusement, en pratique aussi dans la plupart des cas. Mais un problème peut quand même survenir très exceptionnellement. Dans ce cas, 2 scénarios sont possibles :

  • Un accident, en cours d'installation de la publicité extérieure, entraînant un dommage à des tiers. Dans ce cas, le fournisseur est couvert par une assurance responsabilité civile.
  • En cas d’accident ultérieur, par exemple si une enseigne chute deux semaines après son installation, il y a 2 possibilités : soit vous pouvez prouver la faute professionnelle du fournisseur et son assurance intervient, soit l’accident résulte de circonstances météorologiques exceptionnelles et c’est votre assurance incendie qui couvre les dommages.

Il est cependant recommandé, dès que votre enseigne est installée sur votre façade, d’en informer immédiatement votre assureur et de l’ajouter à votre police d’assurance incendie.

 

Le secret d’une publicité extérieure attractive et efficace

Que faites-vous ?

Dire qui vous êtes est important, mais cela n’a aucun sens si vous ne dites pas ce que vous faites : magasin de bricolage, restaurant, station-service, assurances... Cela semble logique, pourtant il est fréquent de ne voir qu'un simple nom sur de nombreuses façades commerciales : « Atelier John De Bolle & Fils SPRL ». Et les passants n’ont plus qu'à deviner ce que font John et ses fils dans leur atelier ! Dommage, car il y a peu de chance qu'un client potentiel franchisse la porte de l’atelier De Bolle & Fils simplement parce qu’il a vu leur nom sur la façade. À terme, cela fait énormément d'opportunités manquées.

Comment expliquer ce que vous faites et qui vous êtes ?

Avec des mots, un logo, des photos, des croquis, des icônes ? Ou peut-être un mixte des cinq ? En matière de publicité extérieure, la règle d'or est celle-ci : une image forte en dit souvent beaucoup plus que mille mots. Du moins si elle est suffisamment visible et compréhensible pour le consommateur.

À cet égard, le temps et la distance sont des facteurs cruciaux.

  • Partez du principe que (pratiquement) personne ne va s’arrêter pour analyser tranquillement votre publicité extérieure. En fonction de la situation de votre commerce (au centre du village, dans une rue commerçante, une zone d’activité économique, le long d'une route de communication ou d'une autoroute), les gens passent devant votre lieu de vente à pied, à vélo ou en voiture, à une vitesse qui varie de 5 à 120 km/heure. Plus la vitesse et la distance sont élevées, plus le message doit être compact et simple, et plus les lettres, photos et icônes doivent être grands.
  • Sachez également que la plupart des gens mesurent environ 1m70, donc quand ils passent devant votre enseigne en voiture ou à pied, leur vision horizontale se situe à environ 140 degrés et leur vision verticale à 80 degrés. Cette information est capitale, entre autres pour savoir où positionner votre publicité extérieure. À 6 mètres de haut dans une ruelle étroite, une affiche « À vendre » ne risque pas d’être remarquée. Comme nous avançons en regardant devant nous, toutes les publicités devraient être perpendiculaires à la façade, mais ce n’est évidemment pas toujours possible. Un stop-trottoir constitue dès lors un complément intéressant à une enseigne apposée en façade. Pour chacun de vos choix (drapeau, enseigne, banderole, 3 ou 8 mètres de haut), demandez-vous toujours qui doit voir votre message et dans quelles circonstances. Il s’agit en réalité d’une question de bon sens, d'une préparation suffisante et surtout d’un exercice de réflexion qui paie à tous les coups.

  • L’enseigne que vous allez concevoir doit refléter le style de votre commerce. En effet, il est préférable d’utiliser le même style graphique sur tous vos supports de communication. Si les mêmes images, polices de caractère et tonalités sont présentes partout (enseigne publicitaire, papier à en-tête, voitures de société, dépliants et brochures), vos clients (potentiels) vous identifieront plus rapidement et, par conséquent, penseront plus facilement à vous au moment où ils auront besoin de vos produits ou services.

 

Téléchargez votre guide starter !

Najat Amri
Par Najat Amri
02 octobre 2017