Share
La parole aux entrepreneurs

Lire plus tard ?

Teddy, la boutique ludique aux valeurs pures et éthiques

En 2016, pétillante chef d’entreprise Anne a ouvert les portes de sa boutique Teddy, un concept store pour bébés et enfants situé à Gand. Elle nous raconte son histoire avec passion et enthousiasme.

Teddy

Petite présentation

Je m’appelle Anne, je viens d’avoir 30 ans. Il y a quelques années, avec mon mari Arnaud, nous avons décidé de faire le tour du monde, nous voulions découvrir d’autres paysages et de nouvelles cultures, et surtout y trouver de l’inspiration. De retour en Belgique, je ne me retrouvais plus dans notre routine quotidienne. Notre premier enfant, Elliott (11 mois), est né au printemps 2015. Il est immédiatement devenu ma source d’inspiration. Ce n’est pas toujours facile de trouver son bonheur pour habiller les enfants. C’est particulièrement vrai pour les garçons. Je restais un peu sur ma faim lorsque je voulais lui trouver de chouettes tenues. On trouve beaucoup de choses sur internet, mais c’est tellement plus gai de prendre les articles en main, de toucher les matières et de combiner des vêtements sympas. Et puis, il y a aussi les tailles qui diffèrent complètement d’une marque à l’autre. Bref, cette frustration, conjuguée au soutien indispensable de mon mari, m’a motivée à créer mon entreprise. Teddy est une boutique ludique qui s’appuie sur des valeurs pures et éthiques.

 

Un concept store pour bébé et enfant à Gand

Teddy s’adresse à une clientèle à la recherche de produits beaux et épurés, de qualité, mais surtout pratiques. Vous y trouverez une sélection soignée de vêtements, jouets, draps de bain et linge de lit, produits de soins, articles cadeaux... pour les enfants de 0 à 6 ans. J’ai déjà dégoté de chouettes marques que j’adore, mais je suis toujours à la recherche de nouveautés afin d’étoffer mon offre. J’ai découvert la plupart de ces marques sur des blogs, sur Instagram, et dans les différents salons que j’ai eu l’occasion de visiter. Je me concentre actuellement sur l’ouverture de ma boutique, prévue pour les 18 et 19 mars, mais nous resterons bien évidemment présents en ligne... À l’heure actuelle, c’est indispensable ! Il me tenait à cœur d’avoir une petite boutique personnelle dans laquelle je pourrais présenter mes produits de façon claire et proposer à mes clients un accueil convivial. Notre objectif est d’offrir une expérience globale agréable aux adultes comme aux enfants. Petits et grands se verront proposer une boisson et il y aura un coin jeu pour les enfants. Le parking ne pose aucun problème. Deux places de stationnement sont réservées à notre clientèle et nous disposons de toilettes ainsi que d’un coin à langer. C’est une des principales raisons pour lesquelles je voulais à tout prix un bâtiment situé en dehors du centre historique. Et bien sûr, il y avait aussi la question du loyer. J’ai finalement trouvé par le bouche-à-oreille. La meilleure solution est donc de demander autour de soi. La boutique sera installée sur l’Afrikalaan, nous verrons ce que l’avenir nous réserve !

Pour concevoir mon projet, j’ai collaboré avec de jeunes Gantois : illustrateur, menuisier, spécialiste en éclairage, expert en stratégie de marque... J’espère poursuivre dans cette direction et mettre en place des projets intéressants avec d’autres boutiques de la ville.

Plusieurs collaborateurs sont également au programme avec des artistes et de jeunes entrepreneurs gantois : Ministry of Mass un mobile, HOOK pour les bijoux pour enfants, ou encore Blanco Luxury Bikes pour un vélo vraiment terrible. Je me suis aussi fait faire un tatouage temporaire à l’effigie de Teddy chez Mon Tattoo. Cette première année est très stressante, car je n’ai aucune expérience dans la vente au détail, mais je fonctionne au feeling et j’espère que cela plaira ! J’ai encore d’autres idées un peu folles en tête, mais je ne veux pas aller trop vite... 

 

Mes défis pour devenir indépendante

Dans le parcours que j’ai suivi pour lancer mon entreprise, j’ai été confrontée à des hauts et des bas… Ce n’est vraiment pas facile de s’y retrouver dans toutes les formalités administratives à accomplir, de savoir quel service est compétent pour tel ou tel problème. Les moments frustrants sont nombreux, mais on se dit que ça fait partie du métier ! Avant de devenir officiellement indépendante, je suis restée sans emploi pendant 3 mois. J’avais déjà pris la décision d’ouvrir ma boutique, retourner chez mon ancien employeur après mon congé de maternité n’avait donc pas vraiment de sens. Durant cette période de 3 mois, je me suis inscrite au programme d’accompagnement GO4business d'UNIZO et j’ai contacté divers services de la ville de Gand afin d’obtenir le soutien dont j’avais besoin. J’ai notamment fait appel à OOG (initiative de la ville Gand). Je suis ravie de Go4business ! Le courant est directement passé avec notre accompagnatrice. J’ai pu lui poser toutes mes questions. À la fin de l’atelier, vous savez si votre projet est réalisable ou si vous devez encore l’améliorer. J’avais vraiment besoin de cette confirmation, même si se lancer reste un saut dans l’inconnu. Ensuite, Liantis s’est imposé à moi comme une évidence… Il faut déjà réfléchir à tellement de choses ! Les services de Liantis vous soulagent d’une partie de ce travail de réflexion ! Chez Liantis, j’ai eu affaire à une personne de contact fantastique, qui est passée à la maison pour me donner toutes les explications nécessaires et régler les démarches administratives. Je suis contente que quelqu’un d’autre ait recherché pour moi les différents codes NACE). Liantis a tout géré d’une main de maître.

À un moment donné, il vaut mieux prendre un peu de distance et opter pour la voie la plus simple. Bien sûr, cela coûte moins cher si vous effectuez seul toutes les démarches, mais c’est aussi beaucoup plus stressant. Si vous le souhaitez, vous pouvez comparer tous les services : celui-ci propose ceci, celui-là propose ceci et cela. Je n’ai pas pris cette peine. Je suis surtout mon intuition et si le courant passe avec quelqu’un, je ne cherche pas plus loin. J’ai également eu de nombreuses discussions très intéressantes et enrichissantes avec d’autres jeunes entrepreneurs. Le plus difficile pour moi a été d’obtenir un prêt... Je pense que la banque idéale dépend surtout du type de projet et du montant à emprunter.

 

Un avant-goût ?

Vous faites partie des mamans (ou papas) ravi(e)s à l’idée de dégoter de véritables trésors pour leurs bambins ? Aimez la page Facebook de Teddy ou jetez un coup d’œil sur son compte Instagram. Visitez le site web et le webshop

Comme Anne, vous mourrez d’envie de lancer votre entreprise ?

Téléchargez le guide starter
Hye-Sook Vijls
Par Hye-Sook Vijls
11 mars 2016

Lire plus tard ?

Cet article vous intéresse, mais vous n’avez pas le temps de le lire maintenant ?
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous, et nous vous enverrons un lien pratique qui vous permettra de le retrouver rapidement.
Nous vous envoyons uniquement le lien, pas de spam.