Share
La santé

Lire plus tard ?

Pourquoi la santé mentale des travailleurs mérite-t-elle notre attention ? L'AZ Damiaan témoigne

Avec sa campagne bien-être « Your Health Matters », l'AZ Damiaan s'engage pleinement en faveur de la santé de ses collaborateurs. Outre la condition physique et l'alimentation saine, l'hôpital ostendais se concentre aussi sur la résilience mentale et morale. Evy Lekens, responsable de la politique de santé, nous explique la raison pour laquelle cet aspect est essentiel pour des travailleurs en bonne santé.

la santé mentale

Des collaborateurs en bonne santé physique et mentale

Lorsqu'une enquête en ligne consacrée au thème de la santé a révélé que 96 % des collaborateurs avaient besoin d'une politique de santé positive au travail, l'AZ Damiaan a décidé de passer immédiatement à l'action. Après une étude approfondie des besoins des travailleurs, l'hôpital a élaboré une politique basé sur trois piliers : la santé physique, la santé mentale et la santé morale.

Chaque année, l'hôpital introduit un nouveau pilier, car être en bonne santé ne se limite pas à une bonne condition physique et à une alimentation équilibrée. Il est également important que les collaborateurs se sentent heureux au travail et qu'ils maîtrisent leur niveau de stress. C'est pourquoi l'AZ Damiaan se concentre pleinement aussi sur le bien-être mental de ses travailleurs.

 

Seuil élevé

Lors du scan santé en ligne, 35 % des collaborateurs ont indiqué souffrir d'un stress négatif de longue durée et avoir besoin de plus de temps pour eux et de prendre davantage soin d'eux. Le médecin du travail a ensuite utilisé l'UBOS (Utrechtse Burn-out Schaal [échelle du burn-out d'Utrecht]) afin d'évaluer la mesure dans laquelle les collaborateurs sont exposés au stress, sont épuisés et risquent de développer un burn-out. Les travailleurs qui présentaient un score alarmant ont eu l'opportunité de discuter de leur résultat et ont été orientés vers un coaching individuel auprès du conseiller en prévention aspects psychosociaux (CPAP) externe.

L'AZ Damiaan organise également des ateliers sur le thème de la résilience mentale. Evy remarque cependant que ces ateliers sont moins fréquentés que ceux consacrés à la santé physique : « Le seuil à franchir pour discuter de la résilience mentale au travail est manifestement encore élevé. En concertation avec notre CPAP, nous recherchons donc en permanence des moyens de l'abaisser. »

L'un de ces moyens consiste à désigner un groupe de personnes de confiance auxquelles les collègues peuvent s'adresser afin de discuter de leur situation personnelle. En outre, Annabel Vermeire (CPAP) de Liantis, est présente un demi-jour par mois à l'AZ Damiaan, afin d'offrir un coaching sur le stress et le burn-out aux collaborateurs. 

Evy : « Grâce au groupe de personnes de confiance, nos collègues peuvent parler facilement de leur situation à quelqu'un. »

 

Stress moral dans le secteur des soins

De très nombreux hôpitaux manquent de main d'œuvre et de moyens. Evy : « Pour de nombreux prestataires de soins, la pression au travail est tellement élevée qu'ils sont contraints de se limiter au strict nécessaire. Ils disposent ainsi de moins de temps pour discuter avec les patients et écouter leurs histoires et leurs expériences personnelles. Cette situation peut entraîner un stress moral : une amertume ressentie par les prestataires de soins lorsqu'ils ne parviennent pas à transposer dans la pratique leur vision des soins de qualité. »

Afin de résoudre cette problématique, l'AZ Damiaan s'est associé à la haute école Howest. En collaboration avec celle-ci et d'autres établissements de soins, l'hôpital a développé un outil qui aide à reconnaître le stress moral, à le cartographier et à permettre d'en discuter. Evy : « Nous voulons mettre à disposition suffisamment de ressources afin d'offrir un soutien moral aux médecins et aux prestataires de soins qui souffrent de stress moral, afin qu'ils sachent comment aborder au mieux cette situation. L'essentiel est que les collaborateurs n'aient pas peur de montrer leur vulnérabilité et de discuter de leurs inquiétudes avec les bonnes personnes. »

Si un collaborateur est confronté à un stress moral, il peut se tourner vers un filet de sécurité émotionnel composé d'une équipe de professionnels, parmi lesquels Evy (qui a suivi une formation de psychologue clinique), le chef du service de psychologie et un curé.

 

Armé contre le stress

En résumé, l'AZ Damiaan investit dans la santé mentale de ses collaborateurs, à travers :

  • des ateliers visant à informer les collaborateurs à propos du stress et de la prise en charge personnelle ;
  • un groupe de personnes de confiance auxquelles les collaborateurs peuvent facilement s'adresser en cas de questions ou de problèmes ;
  • un outil afin de reconnaître le stress et le burn-out (en collaboration avec le médecin du travail) ;
  • une équipe de soutien émotionnel qui accueille les collègues.

D'après Evy, il est évident que la santé des collaborateurs devrait bénéficier de plus d'attention dans le milieu professionnel.

« En particulier en cette période de stress et de burn-out », souligne-t-elle. « Par ailleurs, une politique de santé durable au travail est positive à la fois pour les travailleurs et pour l'employeur : des collaborateurs en bonne santé sont généralement plus productifs, moins souvent absents et plus étroitement impliqués. »

Élaborer une politique de santé durable ?

Découvrez-le dans ce livre blanc gratuit
Anne Hallez
Par Anne Hallez
30 mai 2019

Lire plus tard ?

Cet article vous intéresse, mais vous n’avez pas le temps de le lire maintenant ?
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous, et nous vous enverrons un lien pratique qui vous permettra de le retrouver rapidement.
Nous vous envoyons uniquement le lien, pas de spam.