Share
Premiers secours

Une politique de premiers secours en 4 étapes

Chaque lieu de travail est différent, les risques de blessure chez vos collaborateurs le sont donc également. Même si vos travailleurs sont assis à leur bureau de 9 à 17 heures, vous êtes obligé, en tant qu’employeur, d’organiser des premiers secours. Dans ce blog, vous pourrez lire comment créer une politique de premiers secours adaptée à votre organisation en 4 étapes.

Politique de premier secours en 4 étapes

Étape 1 : réalisez une analyse des risques

Au moyen d’une analyse des risques, votre service interne ou externe pour la prévention au travail détermine les risques d’accident sur votre lieu de travail. Lors d’un tel contrôle, les processus de travail sont examinés à la loupe afin d’identifier les risques et d'élaborer des mesures préventives. En tant qu'employeur, vous être responsable de cette analyse des risques ; votre conseiller en prévention joue un rôle de coordinateur et de conseiller. Pour en savoir plus sur le fonctionnement d’une analyse des risques, cliquez ici.

 

Étape 2 : établissez un plan d’urgence interne

Si l’analyse des risques indique que cela est nécessaire, établissez un plan d’urgence interne afin de vous préparer au maximum aux accidents du travail. En plus des procédures relatives à l’aide médicale, il comprend entre autres un plan d'évacuation en cas d'incendie. Le plan d’urgence interne est testé au moins trois fois par an et ajusté au besoin. Cliquez ici pour voir comment établir un plan d’urgence interne.

 

Étape 3 : investissez dans la formation de secouristes

Un de vos collaborateurs est légèrement ou grièvement blessé ou quelqu’un se sent mal tout à coup ? Parfois, une prise en charge immédiate et adéquate peut faire la différence entre la vie et la mort. C’est pourquoi il est important qu’au moins un secouriste formé soit toujours présent. Le niveau de formation dépend de la taille de votre entreprise et du résultat de l’analyse des risques. Si vous travaillez par exemple avec des produits chimiques, des connaissances sur le traitement des brûlures ne sont pas superflues. Si vous avez un système de travail posté ou différents sites, faites suivre une formation de premiers secours à plusieurs travailleurs. Cliquez ici pour savoir comment choisir une formation de premiers secours pour votre entreprise.

 

Étape 4 : tenez un registre des premiers secours

Vous ne devez pas nécessairement communiquer les blessures légères à l’assureur accidents du travail. Toutefois, il est obligatoire de tenir un registre des premiers secours dans lequel vous notez chaque intervention. Les notes servent de preuve si les blessures venaient quand même à s’aggraver après un certain temps. Dans le registre, vous notez :

  • le nom de la victime ;
  • le nom du secouriste ;
  • la date de l’intervention ;
  • la nature de la (des) blessure(s) ;
  • l'identité des témoins éventuels.

En plus de servir de preuve pour votre compagnie d’assurance, le registre des premiers secours est également un outil d'évaluation pratique : quels sont les accidents qui surviennent le plus souvent et comment les éviter à l'avenir ? Imaginez par exemple que vos collaborateurs de production glissent souvent à un endroit précis, il vaut mieux alors adapter le sol à cet endroit ou prévoir des chaussures antidérapantes préventives. En conclusion, le registre des premiers secours est un instrument essentiel à l’amélioration de votre politique de prévention.

Testez vos connaissances via notre quiz sur les premiers secours

Tester mes connaissances
Par Laurence Vanparys
28 février 2019