Share
Mon métier de comptable/expert-comptable

Lire plus tard ?

Quelle est la santé financière de l’entreprise de votre client ?

En votre qualité de comptable ou d’expert-comptable, vous recevez fréquemment des questions sur la « santé financière ». Vous vous êtes à coup sûr forgé votre opinion sur ce que signifie cette notion. Voici cependant quelques critères dont il vaut mieux tenir compte. À la fois pour vérifier la santé financière de vos clients et pour leur fournir des conseils en la matière. Ce petit récapitulatif succinct fait le point sur ces aspects évidents. Trouvez la réponse aux questions suivantes.Quelle est la santé financière de l’entreprise de votre client ?

L’entreprise de votre client est-elle solvable ?

La solvabilité désigne le rapport entre les fonds propres et les dettes de votre client.

  • Fonds propres : argent injecté par le client dans son entreprise individuelle ou argent mis à disposition par les actionnaires de sa société.
  • Dettes : ensemble des crédits à court et long termes.

Plus la part de fonds propres est élevée, plus l’entreprise de votre client est solvable.
Dans le cas d’une entreprise solvable, les fonds propres représentent au moins 50 % du capital total.

L’entreprise de votre client est-elle rentable ?

La rentabilité d’une entreprise désigne le rapport entre le bénéfice réalisé et les fonds investis.

Lorsque votre client consent à des investissements, l’objectif consiste à générer des bénéfices. Bien entendu, cela n’est pas nécessaire chaque année. En revanche, si l’entreprise de votre client ne s’avère pas rentable pendant deux années de suite, c’est mauvais signe.


L’entreprise de votre client dispose-t-elle de liquidités en suffisance ?

Il importe que votre client puisse régler ses factures à court terme. Dès lors, celui-ci doit disposer de fonds de caisse au moins équivalents à ses dépenses de caisse. Des fonds de caisse insuffisants peuvent poser problème.

Un report de paiement régulier ou des retards considérables dans ses transactions de paiement peuvent révéler des difficultés.

  • Ces facteurs de risque sont-ils présents dans l’entreprise de votre client ?
  • Dans plus de 15 % des faillites, le chef d’entreprise a déjà été impliqué dans une faillite antérieure.
  • Il arrive qu’un administrateur provisoire soit désigné pour une entreprise qui rencontre des difficultés. 20 % des entreprises sous administration provisoire font faillite.
  • Votre client n’a pas publié ses comptes annuels pendant deux années de suite ? Ce signe peut être révélateur.
  • Votre client présente des dettes sociales ou fiscales ? Cet indice aussi peut s’avérer symptomatique.

Vous avez des doutes quant à la santé financière d’une entreprise ? Dans ce cas, vous n’avez aucune raison de paniquer. Si les difficultés sont remarquées à temps, il est souvent possible de redresser la barre en faisant appel à des experts et en prenant des mesures adéquates ou, à tout le moins, de limiter autant que possible les conséquences pour les diverses parties.

Restez à jour

Inscrivez-vous à notre newsletter
Gerd Van Bergen
Par Gerd Van Bergen
08 mars 2019

Lire plus tard ?

Cet article vous intéresse, mais vous n’avez pas le temps de le lire maintenant ?
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous, et nous vous enverrons un lien pratique qui vous permettra de le retrouver rapidement.
Nous vous envoyons uniquement le lien, pas de spam.