Share
Santé

Lire plus tard ?

Préserver la santé de vos collaborateurs durant la crise du coronavirus

Comme le dit l'adage, mieux vaut prévenir que guérir. En particulier en ce moment. Nombre de gens travaillent de chez eux, mais ce n'est malheureusement pas possible dans toutes les entreprises. Comment faire pour protéger vos collaborateurs qui doivent encore se rendre chaque jour au travail ? Voici quelques mesures de précaution simples qui seront déjà bien utiles.

coronavirus

1. Attirez l'attention sur les risques de contamination

En tant qu'employeur, vous veillez à la propreté du lieu de travail, mais une partie de la responsabilité incombe bien entendu également à vos collaborateurs. Voilà pourquoi il convient d'informer votre personnel sur les points suivants :

  • Hygiène des mains: se laver régulièrement et soigneusement les mains à l'eau chaude et au savon peut sérieusement limiter le risque de contamination. Faites-le avant et après le repas, après chaque passage à la toilette et après avoir touché des objets à la disposition de tous tels que la cafetière, l'imprimante ou le téléphone.
  • Hygiène relative à la toux et aux éternuements: ne mettez pas la main lorsque vous toussez ou éternuez, faites-le plutôt dans votre coude ou contre votre épaule. Mieux encore : tenez un mouchoir en papier devant votre bouche et votre nez, puis jetez-le. Vous limiterez ainsi la propagation des germes pathogènes. Utilisez vos mains si vous ne pouvez pas faire autrement, mais lavez-les immédiatement.
  • Se toucher le visage: vos mains entrent en contact avec une multitude de surfaces et d'objets qui pourraient être infectés par des virus. Si vous vous touchez ensuite les yeux, le nez ou la bouche, ces virus peuvent pénétrer dans votre organisme et vous contaminer. Évitez donc autant que possible de vous toucher le visage (yeux, bouche et nez).
  • Propagation de la maladie: vous pouvez recourir à des affiches et autres formes de communication interne pour sensibiliser vos collaborateurs quant à la manière dont les virus se propagent et leur expliquer pourquoi il est important par exemple de se toucher les yeux, le nez et la bouche le moins possible.

Conseil : lavez-vous les mains pendant 40 secondes à l'eau chaude et au savon et n'oubliez pas le dessous des ongles. Téléchargez l'affiche gratuite dédiée à l'hygiène des mains et accrochez-la en guise de rappel pour votre personnel.

 

2. Gardez une distance de sécurité

Pour éviter d'être contaminé, il est important de garder une distance minimale de 1,5 mètre. Lorsque quelqu'un tousse ou éternue, vous pourriez inhaler ces petites bactéries et tomber ainsi malade. Veillez donc à placer vos collaborateurs aussi loin possible les uns des autres au bureau, de sorte qu'au moins 1,5 mètre les sépare. Pour éviter les grands groupes, faites-les travailler selon un système de postes si nécessaire.

 

3. Encouragez les collaborateurs malades à rester chez eux

Nombre de travailleurs enrhumés viennent malgré tout travailler par sens du devoir. Ce n'est cependant pas une bonne idée, car la forme légère du coronavirus s'accompagne de nombreux symptômes semblables à ceux d'un rhume tels qu'une toux, le nez qui coule ou un mal de gorge.

Il est donc préférable qu'un collaborateur malade reste chez lui suffisamment longtemps pour ne pas contaminer ses collègues. Communiquez donc dès le début à vos collaborateurs que les personnes présentant des symptômes ne doivent surtout pas venir travailler et doivent contacter leur médecin traitant.

 

4. Protégez les groupes à risque

Certains groupes de la population sont plus vulnérables et donc plus susceptibles de développer des symptômes graves. Les groupes à risque pour le coronavirus sont notamment :

  • les personnes de plus de 65 ans ;
  • les personnes atteintes d'une maladie sous-jacente (diabète, cardiopathies, maladies respiratoires et insuffisance rénale) ;
  • les personnes immunodéprimées.

Réduisez le risque de contamination chez ces personnes en évitant qu'elles ne viennent au bureau. Faites-les (dans la mesure du possible) télétravailler ou confiez-leur temporairement un travail adapté.

Si nous n'êtes pas en mesure de respecter les mesures en matière de télétravail, de distanciation sociale et d'hygiène, et que votre entreprise n'est pas considérée comme essentielle, vous êtes dans l'obligation de fermer. Vos collaborateurs peuvent alors prétendre au chômage temporaire pour force majeure.

 

5. Nettoyez régulièrement vos bureaux

Poignées de porte, claviers, boutons d'imprimante... Autant d'objets qui sont des nids à bactéries, mais aussi à virus tels que celui du rhume, de la grippe et du coronavirus. Faites donc régulièrement nettoyer et désinfecter tous les appareils et tout le mobilier de bureau. Mettez également des lingettes désinfectantes à disposition et encouragez les collaborateurs à les utiliser en temps utile pour nettoyer leur clavier et leur souris.

 

6. Promouvez un mode de vie sain

Bien dormir, bouger suffisamment, gérer son stress… Tout cela est essentiel pour entretenir votre état de santé général et votre condition physique, et armer votre organisme contre les virus. Une bonne santé physique et mentale favorise en effet le système immunitaire. Faire passer le message sur le lieu de travail est aussi une manière importante de sensibiliser vos collaborateurs.

Découvrez comment promouvoir un mode de vie sain au travail.

 

Hye-Sook Vijls
Par Hye-Sook Vijls
24 mars 2020

Lire plus tard ?

Cet article vous intéresse, mais vous n’avez pas le temps de le lire maintenant ?
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous, et nous vous enverrons un lien pratique qui vous permettra de le retrouver rapidement.
Nous vous envoyons uniquement le lien, pas de spam.