Share
Santé

Lire plus tard ?

Qu’en est-il exactement du CO2, de la ventilation et du coronavirus ?

Masque buccal, lavage des mains ou encore distanciation sociale. Nous savons entre-temps ce que nous devons faire pour nous protéger et protéger les autres contre le coronavirus. À présent que les écoles ont réouvertes et que de plus en plus de personnes sont retournées au bureau, nous recevons souvent des questions concernant le gaz carbonique et la ventilation. Qu’en est-il exactement ? Découvrez la réponse ci-dessous.

Qu’en est-il exactement du CO2, de la ventilation et du coronavirus ?

Pourquoi faut-il tenir compte du taux de CO2 ?

L’être humain inspire de l’oxygène et expire du gaz carbonique. Si différentes personnes se trouvent dans un même espace sans qu’une fenêtre ou une porte ne soit ouverte, l’air expiré par ces personnes fera rapidement augmenter le taux de concentration du gaz carbonique. Cette concentration permet de déterminer si l’espace est suffisamment riche en air frais.

Pourquoi la ventilation est-elle si importante ?

Le masque buccal et la distanciation sociale nous protègent des grosses particules virales qui sont présentes par exemple dans les gouttelettes de salive. Si ces particules virales sont libérées dans l’air, elles se retrouvent au sol après avoir parcouru une distance d’un mètre et demi seulement. Les particules plus légères restent quant à elles plus longtemps dans l’air. Dans un espace mal ventilé, ces particules seront plus vite inspirées par les personnes qui pourraient ainsi être contaminées. En ventilant la pièce, vous faites entrer de l’air frais dans la pièce, ce qui est essentiel pour contrer la transmission du virus.

Un appareil de mesure du taux de CO2 est-il utile ?

Cet appareil vous indique le taux de CO2 présent dans l’air. Un espace bien ventilé présente une concentration maximale de 900 ppm (particules par millions). Cette vérification est certainement utile afin de déterminer s’il y a suffisamment d’air frais dans la pièce.

En tant qu’employeur, êtes-vous obligé de mesurer le taux de CO2 ?

Vous êtes en effet tenu de veiller à ce que la concentration de CO2 soit inférieure à 900 ppm ou que le débit de ventilation soit de 40 m3/h par personne présente. Vous pouvez vous en charger de manière naturelle (en ouvrant une fenêtre ou une porte) ou par le biais d'une installation d’aération. Vous ne devez pas mesurer continuellement le taux de CO2 vous-même. Vous pouvez faire appel aux conseillers en prévention de Liantis qui vous aideront à réaliser toutes les mesures nécessaires tout en vous prodiguant des conseils utiles.

Conseil ! Pensez à également aérer en hiver. N’attendez plus trop longtemps si vous souhaitez installer un système d’aération avant l’hiver.

Vous avez d’autres questions ? N’hésitez pas à nous contacter

Par Leonie Vanderstraeten
09 septembre 2020

Lire plus tard ?

Cet article vous intéresse, mais vous n’avez pas le temps de le lire maintenant ?
Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous, et nous vous enverrons un lien pratique qui vous permettra de le retrouver rapidement.
Nous vous envoyons uniquement le lien, pas de spam.